Vous voulez être heureux ? Arrêtez d’y penser !

10 Nov

Vous voulez être heureux ? Arrêtez d’y penser !

État d'esprit No Response

Tous les jours sur les réseaux sociaux, nous voyons des post sur le bonheur, comment être heureux ? Comment vivre une vie heureuse ? Comme des injonctions à vivre une belle vie et si ce n’est pas le cas, il y a comme un problème.

Un article intitulé « Le paradoxe de la poursuite du bonheur », publié l’année dernière dans la revue Behavioral Sciences examine deux décennies de recherche et conclut que plus les gens valorisent le bonheur, moins ils sont réellement heureux.

En ce qui concerne la poursuite du bonheur, nous constatons que les gens ont tendance à tomber dans l’un des deux camps : les individus qui aspirent à se sentir heureux et les individus qui se soucient de se sentir heureux. « ‘Aspirer’ au bonheur, c’est vouloir se sentir heureux, alors que ‘préoccupation’ signifie que vous jugez votre bonheur ».

 Et lorsque vous jugez votre bonheur, vous avez tendance à vous concentrer davantage sur ce que vous n’avez pas plutôt que sur ce que vous faites.

Donc, si vous êtes du genre à juger, comment pouvez-vous voir la réalité différemment ? Selon l’article, il s’agit en grande partie de reconnaître que si le bonheur est un objectif louable, il n’est pas censé être votre émotion de base chaque seconde de la journée.

 « Les gens ont l’impression qu’ils doivent être heureux tout le temps pour avoir une bonne vie »,  « Chaque fois que nous ne nous sentons pas heureux, nous pensons que quelque chose ne va pas, alors qu’en réalité, toutes les émotions peuvent être informatives, y compris des choses comme la colère ou la culpabilité.

Si nous nous jugeons nous-mêmes lorsque nous ressentons ces choses au lieu de les utiliser pour éclairer une situation et ensuite élaborer un plan d’action, nous éliminons les occasions de surmonter les émotions négatives et de recommencer à nous sentir mieux.

En d’autres termes: plutôt que de vous battre pour ressentir des émotions non joyeuses, considérez-les comme des outils qui peuvent vous aider à prendre des décisions qui mèneront finalement à une vie plus heureuse.

 Par exemple,  lorsque vous ressentez de la colère quand un ami vous laisse tomber, ne vous en voulez pas de la ressentir. Au lieu de cela, voyez-la comme un signe vous disant que vous n’avez peut-être plus l’énergie à mettre dans les gens qui n’apprécient pas votre compagnie et vous font perdre votre temps.

Scoop :  Les émotions positives ne sont pas les seules qui soient informatives – les émotions négatives nous en disent beaucoup et valent la peine d’être ressenties.

Et le sentiment de bonheur peut prendre sa place dans votre quotidien, en décidant de voir votre vie sous un autre angle, sans jugement.


0 Comment

Would you like to join the discussion? Feel free to contribute!

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les thérapies de cou… 9 novembre 2021 Nouvelle année, nouv… 3 janvier 2023