Les croyances limitantes

01 Mar

Les croyances limitantes

État d'esprit No Response

 Sur le plan professionnel,  les croyances limitantes sont souvent le principal obstacle qui se dresse sur le chemin de l’atteinte de notre objectif.

C’est la petite voix dans notre esprit qui nous dit qu’une tâche est trop difficile, que nous ne sommes pas à la hauteur, ou que nous n’avons pas les compétences pour la mener à bien. C’est une façon inconsciente de justifier l’inaction qui nous permet de rester en terrain connu et d’éviter de se sentir vulnérable, en fait de rester dans notre zone de confort.

Pour atteindre notre plein potentiel et vivre une carrière véritablement enrichissante et gratifiante, il est donc primordial d’apprendre à reconnaître et neutraliser les croyances limitantes.

La première étape pour neutraliser les croyances limitantes est de prendre conscience de leur existence

Nos croyances sont assimilées par notre cerveau d’une façon semblable à nos souvenirs. Elles proviennent généralement de notre expérience personnelle et de notre exposition à différents stéréotypes au fil du temps.Dans une situation où nous faisons face, par exemple, à l’échec ou l’humiliation, notre cerveau intègre de nouvelles croyances limitantes qui vont tenter d’empêcher que la situation ne se reproduise dans l’avenir.

Les croyances limitantes se manifestent souvent avec le sentiment de désespoir (ça ne changera rien), d’impuissance (je ne suis pas capable) et l’absence de valeur (je ne mérite pas).

Alors, pour détecter quelles croyances limitantes vous freinent dans votre carrière, lisez la liste suivante et noter les pensées qui vous sont familières.

Je ne suis pas doué dans tel  domaine et je n’y peux rien

Je comprends que ça s’applique à certains, mais pour moi ce n’est pas pareil…

Je n’ai pas la capacité physique de faire telle ou telle chose, ou tâche

Je suis trop vieux / trop jeune pour faire cela

Même si j’essaie, ça ne changera rien.

Il se peut que d’autres croyances vous viennent à l’esprit, notez-les, et essayez de comprendre d’où elles viennent, exemples à l’appui.

Ensuite demandez-vous à quoi ces croyances vous ont servi jusqu’à présent et par quelles croyances vous pouvez les remplacer si aujourd’hui elles ne vous conviennent plus.

Par exemple, » je n’ai pas la compétence pour travailler sur ce logiciel », par, » je suis tout à fait capable d’être performante sur ce logiciel ». Notre cerveau est très créatif, et à partir du moment où vous lui dîtes que vous êtes capable de faire les choses, il va vous aider à trouver le chemin pour y arriver, en l’occurrence je peux demander à un collègue de me former sur ce logiciel, où je peux trouver des conseils sur internet.

Si nous voulons élargir notre zone de confort, nous devons travailler sur nos croyances limitantes, et si nous voulons que cela fonctionne, il faut y aller étape par étape et se récompenser à chaque fois que nous notons des progrès.

Comme disait Antonio Bramsci :

 Il faut connaître ses propres limites, surtout si on veut les élargir »


0 Comment

Would you like to join the discussion? Feel free to contribute!

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

21 jours pour changer 26 février 2019 Le meilleur de soi 1 mars 2019