Le lâcher prise

14 Fév

Le lâcher prise

État d'esprit No Response

Qu’est-ce que le lâcher-prise ?

Il existe bon nombre  de définitions : accepter de ne pas contrôler ce qui arrive, vivre le moment présent, se détacher du désir de maîtrise.

Nous aimons tous plus ou moins contrôler nos existences, nos émotions, nos ressentis, nos comportements et parfois même celui des autres.

Nous contrôlons parce que nous avons peur de nous tromper, de ne pas avoir prise sur les évènements, ou sur notre entourage. Nous laissons notre égo prendre le dessus. Cela nous sécurise. Nous réconforte.  Tout contrôler est la meilleure manière de vivre une belle vie, sans mauvaises surprises, en toute confiance. C’est une croyance qui nous aide souvent et nous limite autant.

 Cela est aussi  le signe d’une insécurité intérieure et révèle souvent un manque de confiance en soi.

Nous nous acharnons parfois à vouloir que telle situation se déroule selon nos souhaits, nos désirs et qu’il n’y a que notre manière de procéder qui soit  viable. Ou nous voulons quelque chose de très précis, nous sommes persuadés que c’est la bonne décision, la meilleure chose à faire et nous faisons tout pour que cela arrive. Et lorsque cela  ne fonctionne pas il est  difficile de le comprendre, de l’accepterEt si une personne de notre entourage nous dit, « tu devrais prendre du recul », « passer à autre chose » on a envie de hurler, et comment je fais ?

Parce que le dire, le répéter comme un leitmotiv, rien de plus simple, mais le faire réellement, accepter de laisser les choses se faire ou non d’ailleurs c’est beaucoup plus compliqué et il n’y a pas de recettes universelles

Des conseils qui peuvent aider il en a, et le premier et de  devenir conscient de nos émotions face à ce qui arrive et pouvoir les exprimer est une importante étape.

Devenir également conscient de l’absurdité de vouloir contrôler ce que nous ne pouvons pas changer ou influencer. Avoir conscience également de toute la perte d’énergie et de bien-être et de temps que représentent le perfectionnisme et l’acharnement.

Est-ce à dire que lâcher prise implique de renoncer à nos buts, à nos objectifs ? Pas nécessairement. Lâcher prise, dans l’immédiat, peut être parfaitement compatible avec l’action, mais impliquera parfois une action différente ou différée.

Car penser de façon obsessionnelle à un problème est la plupart du temps contre-productif et ne le règle surtout pas. On appelle cela de la résistance. Au contraire, nous en détacher provisoirement peut permettre à notre cerveau de faire émerger certaines solutions et surtout de laisser la place à l’originalité et la créativité, l’inattendu.

La méditation peut aider à lâcher prise, 5mn par jour suffise parfois à mettre le cerveau au repos, se détacher de son égo, laisser venir le calme en soi, apaiser nos tempêtes intérieures. Aller marcher en pleine nature apporte également le calme, la sérénité et permet de revenir dans un état d’esprit plus apaisé et de voir les choses différemment, sous un autre angle.

Lâcher prise est un acte libérateur qui implique une réelle volonté de travail sur soi, se faire confiance et faire confiance aux autres, accepter ses limites.

Mon Dieu donne-moi la sérénité, d’accepter toutes les choses que je ne peux changer. Donne-moi le courage de changer les choses que je peux, Et la sagesse d’en connaître la différence. Reinhold Niebuhr


0 Comment

Would you like to join the discussion? Feel free to contribute!

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Résolutions année 2… 19 janvier 2019 21 jours pour changer 26 février 2019